Logo de la Communauté de communes des 2 vallées vertes

Rural H2

Rural H2 : les collectivités à la conquête de l’hydrogène !
    

Dans une démarche de co-construction à grande échelle, la Communauté de Communes des 2 Vallées Vertes (CC2VV) et sa voisine la Communauté de Communes du Pays de Sancey-Belleherbe (CCPSB) animent depuis mi-2019 avec les acteurs économiques et industriels locaux une réflexion pour la construction d’une station de production, de stockage et de distribution d’hydrogène (H2) sur le secteur de L’Isle-sur-le-Doubs, à proximité de l’échangeur A36 (sortie 6).

L’objectif général de ce projet est de créer les conditions d’un écosystème économique générant des nouveaux usages pour l’industrie, le transport, le tourisme, l’agriculture…

 

Pourquoi les Communautés de Communes souhaitent miser sur l’hydrogène pour (re)dynamiser leurs territoires ?

L’hydrogène est de plus en plus annoncé comme vecteur énergétique de demain. Vert, non émetteur de CO², facile à produire (l’hydrogène est l’atome le plus abondant dans l’Univers), c’est un vecteur énergétique qui s’inscrit parfaitement dans la transition écologique de notre société. Il permet également de concevoir un nouvel environnement économique d’ampleur en participant à la création d’emplois, de techniques, de compétences pour les territoires. A terme, l’objectif est de créer localement, en milieu rural, les conditions pour le développement d’un écosystème économique global en lien avec la transition énergétique : solutions de sous-traitance, offre de formation aux nouveaux métiers.

Ce vecteur, majoritairement utilisé par l’industrie, connaît aujourd’hui un virage important vers une nouvelle utilisation : la mobilité. Véhicules légers, poids-lourds, professionnels ou particuliers, tous types de véhicules pourront utiliser à court ou moyen terme l’hydrogène comme moyen de propulsion.

Les territoires de la CC2VV et de la CCPSB possèdent un tissu économique qui pourra profiter rapidement du fonctionnement de la future station. Cinq Zones Industrielles et d’Activités sont présentes sur les territoires communautaires (Rang, L’Isle-sur-le-Doubs, Arcey, Rougemont, Vellerot-les-Belvoir), ainsi qu’un vivier industriel très fort. Aussi, la proximité du bassin d’emploi industriel de Montbéliard ou encore de la Zone Europolys à Autechaux font de ce projet un projet fédérateur, réunissant autour de lui un nombre important d’entreprises pouvant prétendre à l’utilisation de l’hydrogène pour accroître leur développement économique et engager leur transition écologique.  

 

Le projet supra-communautaire de la CC2VV et de la CCPSB

En janvier 2021, une association dénommée « Rural H2 » a été créée pour engager les premières démarches et études de préfaisabilité.

A la suite de  l’étude réalisée par le bureau d’ingénierie JUSTY, un chargé de mission, mandaté par l’association, a travaillé sur le dimensionnement du projet et sa candidature à l’appel à projet d’aides à l’investissement lancé par l’ADEME.

En effet, la filière hydrogène est soutenue à hauteur de 7,2 milliards d’euros pour son développement d’ici 2030 par l’Etat Français afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050, tout en créant entre 50 000 et 150 000 emplois dans la filière : une opportunité de taille que nos territoires ne pouvaient manquer !

 

Suite aux études menées, le projet porté par la CC2VV et la CCPSB se dessine concrètement et s’inscrit dans la durée. Un partenariat naissant avec la société Rougeot Energie, nouvellement nommée Colibri Energie, développeur, concepteur, réalisateur d’écosystèmes hydrogène, située en Côte-d’Or, préfigure la suite du projet. Le scénario envisagé est la constitution d’un Société à Actions Simplifiées (SAS), de statut privé, où investisseurs privés et collectivités publiques seront actionnaires et gestionnaires de la future station de production et de stockage.

 

Où le projet se concrétisera-t-il physiquement ?

Le site envisagé pour l’installation de la station est un terrain situé sur la Zone d’Activité de Rang gérée par la CC2VV. Le site, d’une surface de plus de 3 hectares présente de nombreux avantages notamment sa proximité directe avec la sortie 6 de l’A36. De plus, le terrain est aménageable rapidement (réseaux proches et autorisations de constructibilité obtenues).

 

 

Quels délais pour voir émerger un tel projet ?

La prochaine étape de la mise en œuvre du projet sera la constitution de la SAS qui devra être effective pour la fin de l’année 2021 ou le tout début de l’année 2022. La SAS pourra ensuite lancer toutes les démarches nécessaires à la construction du projet : études techniques et autorisations préalables, etc., mais aussi définir son plan stratégique de développement (plan et dimensionnement de la structure, chiffrage travaux, consultation des entreprise de travaux et fournisseurs…).

La construction de la station, portée financièrement par la future SAS, est prévue pour 2024 avec un investissement estimé à 8 millions d’euros, avec des aides publiques pouvant aller jusqu’à 40 %.

 

L’hydrogène, une opportunité unique de développement pour notre territoire rural

Deux collectivités et des acteurs économiques d’un territoire rural décident de s’associer pour envisager ensemble un futur développement commun, autour d’un projet innovant et tourné vers l’avenir.

C’est le pari que se sont lancés ces quelques femmes et hommes d’un territoire, fermement convaincus que la ruralité a toute sa place dans la transition énergétique qui s’amorce actuellement !

Visite par les élus et partenaires sur le futur site d'implantation du projet.

De Gauche à droite : Bruno BEAUDREY, Président de la CC2VV, Bernard STREIT, industriel à Anteuil, Frédéric CARTIER, Maire de Sancey et Vice-président à l'économie à la CCPSB et Christian BRAND, Président de la CCPSB.

Pour tout renseignement

Yannick GODARD

Chargé de mission Ecosystème Hydrogène

06.76.60.45.16 - yannick.godard@cc2vv.fr